Volontarisme local et soutien de l’Anah, l’équation clé à Saint-Nazaire

Photo DR

La Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’estuaire (Carene) a fait de l’intervention sur l’habitat privé une priorité depuis plusieurs années. Comment l’Anah et la collectivité travaillent-ils ensemble, pour répondre aux enjeux posés par un parc de logements vieillissant, issu majoritairement de la reconstruction après-guerre ?

Un dispositif majeur pour répondre à la diversité des besoins

La Carene a mis en place un PIG (programme d’intérêt général) multi-thématiques sur son territoire, pour apporter des réponses diversifiées et ciblées, puis proposer des dispositifs au cas par cas en fonction des besoins. Ville de la reconstruction, Saint-Nazaire n’est pas confrontée à la problématique d’un centre ancien dégradé. Pour autant son parc privé vieillit, c’est également le cas de sa population. Cette situation suscite des enjeux variés, de rénovation énergétique, d’adaptation à l’autonomie, de lutte contre l’habitat indigne et d’intervention sur les copropriétés. Dans une attitude pro-active, la collectivité essaie de prévenir toute situation potentielle. Ainsi, pour certaines copropriétés qui font face à de premiers signes de fragilité, la collectivité s’est engagée dans un dispositif de Popac (Programme opérationnel de prévention et d’accompagnement des copropriétés)..

Isabelle Tanchereau, cheffe de projet Habitat cœur de ville, souligne également l’action en faveur des copropriétés grâce "à une Opah-CD* Cœur de ville, en cours de mise en place, avec trois volets : une veille dans le cadre du Popac, des actions de prévention et d’accompagnement pour les copropriétés qui ont un dysfonctionnement et enfin un volet opérationnel de redressement pour 20 copropriétés déjà identifiées."

Une porte d’entrée unique pour les demandeurs  

Avec le service Ecorenove-Carene, les particuliers ont accès à toutes les informations importantes et vérifiées, afin de se lancer dans la rénovation de leur logement. Pour les guider : un site internet www.ecorenove-carene.fr ainsi qu'une équipe qui assure l’accompagnement et plusieurs permanences. "Pour chaque demande, nous allons détailler avec les demandeurs la nature de leur projet et leur éligibilité aux aides financières. Ensuite, un diagnostic leur est proposé. Par exemple, pour une demande de travaux en lien avec l’autonomie, un rapport est établi avec un ergothérapeute. Pour une rénovation énergétique, c’est un thermicien qui réalise une visite à domicile", détaille Magalie Seillé, conseillère habitat au guichet Ecorenove-Carene.
L’objectif des acteurs locaux est de répondre au plus près des demandes et d’engager, lorsque c’est possible, les propriétaires vers une rénovation globale du logement. Cela passe notamment par l’explication des subventions et des bénéfices possibles. C’est le choix qu’a fait madame Loyer, propriétaire à Montoir-de-Bretagne : "mon budget de base n’était pas prévu pour un si grand chantier mais le bilan énergétique et le potentiel d’économies d’énergie et de confort m’ont amenée vers une rénovation plus globale. Au final, ce qui minimise le budget, c’est d’avoir réalisé en même temps les menuiseries, l’isolation, le système de chauffage et la ventilation."

Centraliser les réponses

Dans cette logique de cibler les réponses, un pôle "mal-logement et précarité énergétique" a été mis en place par la Carene. Il permet de centraliser tous les dossiers, et d’accompagner les ménages depuis le repérage jusqu’aux travaux et aux paiements des aides. Pour Xavier Perrin, vice-président en charge de l’habitat pour la Carene, "l’amélioration du parc privé de l’habitat passe nécessairement par un fort volontarisme politique. Mais, ensuite, c’est dans la collaboration avec l’Anah et la mise en place de déclinaisons locales que la meilleure réponse pour les territoires se construit." Les acteurs locaux indiquent aussi que les aides financières de l’Anah sont importantes pour convaincre les particuliers et pour encourager les propriétaires bailleurs.

 

Retrouvez ici notre reportage vidéo.


* Opération programmée d’amélioration de l’habitat copropriétés dégradées