Accès rapide : contenu | navigation | recherche |

ANAH – Agence nationale de l’habitat

Une réponse territoriale aux enjeux de l'habitat privé
Accessibilité
ImprimerEnvoyer

L’habitat pour transformer des centres-villes en Bretagne

Photo DR

À Guingamp (Côtes-d’Armor) et sur le territoire de Louvigné (Ille-et-Vilaine), des opérations programmées d'amélioration de l’habitat centres-bourgs (Opah-CB) sont en cours. Pour quels objectifs ? Revitaliser l’habitat privé, lutter contre les logements vacants et dynamiser les centres-villes. Explications avec les acteurs locaux.

 

170 logements rénovés dans le centre de Guingamp, depuis 2016

Depuis 2016, la Communauté d’agglomération de Guingamp a signé une convention de revitalisation de son centre-ville, qui vaut Opah-RU*. "Nous avons ciblé trois objectifs principaux : réaménager certains espaces publics, développer l’économie et l’animation commerciale et agir sur l’habitat notamment par un recyclage du bâti" détaille Brendan Le Faucheur, chef de projet revitalisation à Guingamp-Paimpol Agglomération.

Côté habitat, la collectivité développe plusieurs volets incitatifs et coercitifs, sur l’habitat indigne, les copropriétés fragiles et la rénovation énergétique. Suite à une étude de faisabilité, 22 immeubles ont été ciblés pour une importante restauration immobilière et 170 logements ont été rénovés en quatre ans. Guingamp-Paimpol Agglomération a aussi lancé en 2019 un comité local de lutte contre l’habitat indigne, avec 15 situations identifiées, et prépare la transformation de la convention en ORT (Opération de revitalisation de territoire).

Un effort partagé des acteurs locaux, à Guingamp

L’agglomération de Guingamp favorise aussi l’accession à la propriété, avec par exemple une aide financière en mars 2020 et un accompagnement technique sur les travaux, pour devenir propriétaire dans le centre. "Sur les 57 communes de l’agglomération, nous aidons également les maires à penser de nouvelles opérations, avec par exemple un guide Renouvellement Urbain sur le volet juridique et opérationnel" souligne Brendan Le Faucheur.
Guingamp Habitat, le principal bailleur du territoire avec 1 675 logements, est associé à l’Opah-CB. Il intègre notamment des travaux de rénovation lourde et des améliorations thermiques pour certains logements énergivores, et pour ceux avec une étiquette D. "L’une des réussites actuelles de la revitalisation du centre-ville est probablement d’avoir su réunir les collectivités territoriales, l’EPF et un bailleur. Sans ce temps long du projet partagé et le soutien de l’Anah à travers les financements, plusieurs projets auraient été inimaginables, notamment ceux qui ont une valeur patrimoniale" précise Jean-Luc Daniel, directeur général de Guingamp Habitat.

Une stratégie foncière opérationnelle à Louvigné

L’Opah-CB 2017-2022 du territoire de Louvigné (8 communes dont Louvigné-du-Désert) est portée par l’agglomération de Fougères, en Ille-et-Vilaine. Le travail a démarré par un repérage des biens vacants et dégradés des centres-bourgs. Il a démontré des besoins importants, avec par exemple 23 immeubles ciblés pour la lutte contre l’habitat indigne. "Pour une des premières interventions, l’îlot Temples, à Saint-Georges-de-Reintembault, nous avons choisi de passer une convention foncière avec l’EPFB (Etablissement Public Foncier de Bretagne). Cela a notamment permis d’acquérir plusieurs biens, après négociation avec les propriétaires" explique Maud Le Hervet, chargée de projet Revitalisation des centres-bourgs, à Fougères Agglomération. Cette stratégie d’intervention s’est adossée à une approche urbaine, pour définir des projets d’habitat, d’espace public paysager et de rénovation des logements lorsque c’était possible.

"Nous réussissons ce défi grâce notamment à l’ingénierie partagée entre architecte, opérateur, EPFB, collectivités. Et avec des aides notamment de l’Anah et du Département, qui représentent 50 % pour le suivi-animation et jusqu’à 70 % pour l’étude de calibrage".

2 Opah-CB et des solutions partagées de réussite

À Guinguamp et à Louvigné-du-Désert, les collectivités s’accordent sur plusieurs objectifs stratégiques pour mener à bien la revitalisation d’un centre bourg et de l’habitat :

  • s’appuyer sur les études pré-opérationnelles et de calibrage qui permettent de mieux cibler l’habitat à transformer, et de compléter la lutte contre l’habitat indigne par des repérages ;
  • réfléchir très tôt aux liens entre habitat, mise en valeur du patrimoine, rez-de-chaussée commerçants et espaces publics ;
  • réunir rapidement l’ensemble des acteurs locaux privés et publics, et faire régulièrement des points d’étape de l’avancée de la convention ;
  • capitaliser sur les méthodes d’ingénierie acquises au fil de l’avancée des conventions et qui servent aux projets actuels.

3,3 millions d’euros de travaux réalisés depuis le début de la convention, dont 1 million d’aides de l’Anah. 

* Opération programmée d'amélioration de l'habitat de renouvellement urbain.