Accès rapide : contenu | navigation | recherche |

ANAH – Agence nationale de l’habitat

Une réponse territoriale aux enjeux de l'habitat privé
Accessibilité  
ImprimerEnvoyer

L’Anah adapte son organisation pour répondre aux grands enjeux de l’amélioration de l’habitat et de la transition énergétique

- Communiqué de presse

Photo DR

À l’occasion de son 2ème Conseil d’administration de l’année 2019, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a présenté sa nouvelle organisation, qui doit lui permettre plus de réactivité et de souplesse dans la conduite de projets structurants, innovants et transversaux.

 

Cette évolution s’inscrit dans le prolongement d’une forte augmentation de l’activité de l’Anah depuis un an autour de nombreux programmes d’intervention portés par Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, sur lesquels elle est mobilisée (rénovation énergétique avec le programme Habiter Mieux, qui connaît une progression de 100% depuis le début de l’année ; le plan « Initiative Copropriétés » engagé le 10 octobre 2018 ; le programme Action Cœur de Ville pour la redynamisation des villes moyennes ou le plan Logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme).

Cette nouvelle organisation lui permettra également de piloter et mettre en œuvre la réforme du Crédit d’impôt Transition Énergétique (CITE), que le gouvernement a confié à l’Agence dans le prolongement des annonces du Premier Ministre lors de son discours de politique générale le 12 juin 2019 et dont les premières pistes de travail ont été présentées aux administrateurs.

1. Une organisation plus souple et plus réactive

L’action de l’Anah est au cœur de problématiques environnementales, économiques et sociales qui évoluent et s’accélèrent.

Le parc privé représente 80% du total des résidences principales. L’ADN de l’Agence est d’accompagner ces ménages propriétaires, et surtout les plus modestes, dans leur parcours de travaux d’amélioration de l’habitat. Elle leur permet de réduire leur reste à charge grâce aux aides financières qu’elle mobilise et d’être accompagnés dans leurs démarches.

Pour continuer de répondre efficacement à ces enjeux, l’Agence a souhaité adapter son organisation. Le nouvel organigramme présenté ce matin permet d’améliorer la visibilité des missions de l’Agence et de gagner en réactivité en privilégiant une gouvernance plus souple, une mise en responsabilité de ses collaborateurs et une meilleure adaptation à la conduite de projets transversaux.

 

 

2. Réforme du CITE : une aide plus adaptée aux enjeux de la transition énergétique, plus efficace et plus simple à percevoir

Afin d’atteindre dans les temps les objectifs du Plan de Rénovation Énergétique des Bâtiments (500 000 logements rénovés par an pour l’ensemble du parc), le gouvernement a souhaité que les aides à la rénovation énergétique soient plus simples, plus efficaces et plus lisibles.

L’Anah travaille donc à proposer une solution plus incitative, mieux adaptée aux enjeux de la transition énergétique et plus simple à percevoir. Cette nouvelle offre devra être opérationnelle en 2020 et adaptée aux différentes situations des ménages.

Cette transformation du CITE doit permettre de réussir à intensifier les travaux de rénovation énergétique sans sacrifier leur qualité ni l’accompagnement des ménages, et notamment les plus modestes.