Accès rapide : contenu | navigation | recherche |

ANAH – Agence nationale de l’habitat

Une réponse territoriale aux enjeux de l'habitat privé
Accessibilité  
ImprimerEnvoyer

Du nouveau pour Habiter Mieux sérénité : un financement plus avantageux

Depuis le 1er janvier 2020, Habiter Mieux sérénité évolue au profit de la lutte contre les passoires thermiques. Décryptage avec Simon Corteville, chargé de l’animation nationale du programme à l’Anah.

2019 : une année record pour Habiter Mieux

L’amélioration énergétique est au cœur des préoccupations des Français, qui se saisissent des aides de l’Anah pour retrouver confort de vie et pouvoir d’achat. L’année 2019 aura été inédite pour le programme Habiter Mieux, avec +88% de progression en un an. Conforté, Habiter Mieux sérénité se poursuit en 2020 selon les mêmes conditions :

  • un objectif de 60 000 projets de rénovation globale ;
  • un accompagnement technique, administratif et financier systématique ;
  • un gain énergétique de 25% minimum.

Un enjeu : accélérer la lutte contre les passoires thermiques

La loi Énergie Climat fait de la lutte contre les passoires énergétiques une priorité. Le budget 2020 de l'Anah est doté pour Habiter Mieux sérénité de 90 millions d’euros supplémentaires, à destination des logements les plus énergivores. 
"Pour être efficiente, la rénovation de ces logements nécessite un investissement financier accru. L’expérience Habiter Mieux le montre puisque le montant moyen des travaux ambitieux sur une passoire thermique en étiquette initiale F ou G est de 25 000€, contre 17 000€ habituellement."

La réponse : abonder les projets les plus efficaces

Le dispositif Habiter Mieux sérénité est bonifié pour les logements les plus énergivores (étiquette énergétique F ou G avant travaux), en contrepartie d’un gain énergétique substantiel :

  • programme de travaux permettant un saut de 2 étiquettes énergétiques ;
  • gain énergétique de 35% minimum.

Pour les projets répondant à ces conditions cumulatives, le plafond de travaux subventionnables est réhaussé et la prime Habiter Mieux est majorée. Jusqu’à 19 000 € de subvention pourront désormais être délivrés, contre 12 000 € auparavant. L’objectif : faire bénéficier 27 000 projets de cette bonification en 2020.

Un panel complet pour la rénovation énergétique

À partir du 1er juillet 2020, les travaux devront être réalisés par un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement). Cette disposition déjà en place pour MaPrimeRenov’ permet d’attester de la compétence du professionnel.
Avec MaPrimeRénov’ pour financer la rénovation simple et Habiter Mieux sérénité pour accompagner les ménages dans des projets de rénovation globale ambitieuse, le panel de financements s’adapte aux différents besoins. Deux aides qui poursuivent une ambition commune : améliorer la solvabilité des ménages pour faciliter le passage à l’acte.