8èmes Rencontres de la performance énergétique : l'atelier de l'Anah en bref

A l’occasion des 8èmes Rencontres de la performance énergétique, l’Anah, co-organisatrice d’un atelier, a fait le point avec les professionnels du bâtiment sur les nouveaux outils législatifs pour la rénovation énergétique des logements privés.

En ouvrant cet atelier, Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah, a souligné l’actualité des mesures contenues dans le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte voté en 1ère lecture à l’Assemblée nationale.

L’objectif prévu par la loi est de rénover, à partir de 2017, 500 000 logements par an dont la moitié est occupée par des ménages aux ressources modestes. Pour toutes les parties prenantes impliquées dans la rénovation énergétique de l’habitat –agences et services de l’Etat, collectivités locales, institutions bancaires, il s’agit de proposer des solutions adaptées aux caractéristiques locales de l’habitat  (collectif, individuel, dégradé ou non…), à la situation particulière des occupants, à leur capacité à prendre en charge tout ou partie des dépenses inhérentes à ces travaux. Un outil comme le fonds de garantie de la rénovation thermique pourra garantir les prêts octroyés aux ménages aux ressources modestes et aux prêts collectifs des copropriétés.

Autre exemple, le tiers-financement donnera aux collectivités locales la possibilité de développer des sociétés régionales qui avanceront le coût des travaux de rénovation énergétique aux particuliers et se rémunéreront ensuite sur les économies d’énergie réalisées. La région Aquitaine invitée à cet atelier a témoigné de son intérêt pour ce dispositif.