Accès rapide : contenu | navigation | recherche |

ANAH – Agence nationale de l’habitat

Une réponse territoriale aux enjeux de l'habitat privé
Accessibilité  
ImprimerEnvoyer

2018 : l’activité de l’Anah en forte hausse

Mots-clés :

Photo Sébastien Le Clézio / Les Associés

À l’occasion des vœux de l’Anah et en présence de Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, Nathalie Appéré, présidente du Conseil d’administration de l’Anah, et Valérie Mancret-Taylor, directrice générale, ont présenté le bilan 2018 de l’Agence ainsi que les objectifs pour 2019.

 

 

Le 29 janvier 2019, Julien Denormandie, a profité des vœux de l’Anah, pour saluer son travail et lui fixer de nouveaux challenges. "Je tiens à exprimer ma reconnaissance aux équipes de l’Anah parce que le travail accompli ces derniers mois a été extrêmement intense. 2018 a été marqué par la poursuite d’objectifs ambitieux, l’élargissement de ses missions et la dématérialisation de ses services. L’Agence a su relever ces défis en faisant preuve d’un réel engagement". 

Un niveau d’activité record

Avec 16,5 % de logements rénovés en plus par rapport à 2017, l’Agence a connu un niveau d’activité sans précédent en 2018. Elle a contribué à la rénovation de 94 081 logements, pour un montant global investi dans les travaux de 700,4 millions d’euros.

La lutte contre la précarité énergétique représente 66% de cette activité avec 527,1 millions d’euros consacrés à la rénovation de 62 345 logements (+19 % par rapport à 2017). Le programme Habiter Mieux actif et évolutif depuis 8 ans a bénéficié à plus de 305 000 ménages.
"En 2018, l’Anah a initié un nouveau mode de faire avec la création de la Team Pro Habiter Mieux, a souligné Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l’Agence. Les réalisations de cette équipe en termes de services innovants aux particuliers sont d’ores et déjà effectives avec “Action Habitat Travaux“, du groupe La Poste, et le “Plan chauffage performant pour tous“, d’Engie Home Services." 

L’Anah a par ailleurs pleinement pris sa part d’activité dans les quatre programmes nationaux qui visent à réduire les fractures territoriales et sociales. Parmi eux, Initiative Copropriétés est piloté par l’Agence. Il propose aux collectivités des modes d’intervention à la carte pour accompagner les copropriétés en difficulté et fragiles repérées sur leurs territoires. En 2018, l’Anah a accru de 36 % le nombre de logements rénovés en copropriétés et continuera sur cette lancée en 2019.

Rénover 120 000 logements

En 2019, l’Anah souhaite aller plus loin. Forte d’un budget de 874,1 millions d’euros, elle entend participer, avec ses aides aux travaux et son ingénierie, à l’amélioration de 120 000 logements afin qu’ils soient énergétiquement confortables et mieux adaptés à leurs occupants.

Vers une Agence 2.0, proche de ses bénéficiaires et des territoires

"En 2018, l’Anah a rendu ses aides accessibles avec son service en ligne. Ce processus répond à un enjeu d’accessibilité et d’efficacité de l’action publique", s’est par ailleurs félicité Julien Denormandie. Simplification de ses procédures, amélioration de la lisibilité de son offre aux territoires et aux particuliers… L’Anah poursuivra, en 2019, sa transformation numérique et organisationnelle. L’enjeu est double : mieux accompagner les collectivités et améliorer la qualité de service aux particuliers.

"2019 s’ouvre avec de nombreux challenges, a conclu Nathalie Appéré. Il nous faut tenir des objectifs quantitatifs importants et le faire en partenariat avec tous les acteurs engagés en faveur de l’amélioration de l’habitat privé et, le faire sur tous les champs de ses missions : traitement de l’habitat indigne, rénovation énergétique, redressement des copropriétés dégradées, aide au maintien à domicile des personnes âgées et en situation de handicap et remise sur le marché de logements vacants".

Lire le communiqué de presse

Lire les Chiffres clés 2018 de l'Anah