Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Propriétaires bailleurs, valorisez votre bien

Rénover les parties communes de votre copropriété

Photo 123RF

Des travaux de rénovation thermique sont nécessaires, comme par exemple l’installation d’une chaudière dans votre immeuble. Ou encore des travaux lourds au niveau de la structure de l’immeuble. Il peut s’agir aussi de travaux pour rendre l'immeuble ou les logements accessibles aux personnes qui ont du mal à se déplacer.

Une aide peut soit vous être versée directement, soit être versée à votre syndicat de copropriétaires si votre copropriété est en difficulté.

L'aide directe au copropriétaire

Vous pouvez en faire la demande individuellement ou dans le cadre d'une demande groupée avec d'autres copropriétaires. Ce dossier unique simplifie ainsi vos démarches.

La procédure, le montant des aides et les conditions à remplir sont les mêmes que pour les aides concernant votre bien. L'aide se calcule sur votre quote-part de travaux. Si des propriétaires occupants s'associent à votre demande groupée, ils doivent remplir les conditions de ressources.

L'aide au syndicat de copropriétaires

Cette aide peut être demandée par votre syndicat si votre copropriété est en grande difficulté et fait partie d'un dispositif d'intervention de l'Anah ("Opération programmée"). Ou si votre copropriété est concernée par une situation d'habitat indigne, un Plan de sauvegarde, ou une administration provisoire.

Par ailleurs, même si votre copropriété n'est pas en difficulté, des travaux de mise en accessibilité peuvent être financés par l'Anah via votre syndicat de copropriétaires. 50% du montant total des travaux HT peuvent être pris en charge. Le montant maximum est de 10 000 € par accès aménagé.

Votre demande d’aide en étapes (aide directe au copropriétaire uniquement)

  1. Etape 1

    Vérifiez si votre projet est globalement recevable en contactant votre Point Rénovation Info Service dans le moteur de recherche en bas de cette page ou en téléphonant au numéro ci-dessous.

  2. Vous êtes orienté vers votre contact local de l’Anah à qui vous présentez votre projet. Il vous informe du plafond local de loyer à respecter.

  3. Un spécialiste de l’habitat ("l’opérateur") ou un technicien professionnel mandaté par votre copropriété vient faire un diagnostic pour évaluer avec vous les travaux à réaliser dans les parties communes.

  4. L'opérateur peut vous accompagner jusqu'à la fin du projet. Il vous aide à constituer le dossier et à le déposer auprès du contact local de l'Anah.


0 820 15 15 15
Service 0,05 €/min
+ prix appel

Registre des copropriétés

L’Anah est teneur du Registre des copropriétés