Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Presse

Réhabilitation d’un immeuble insalubre à Paris

- Communiqué de presse

L’immeuble réhabilité du 5 passage de Flandre dans le 19e arrondissement de Paris a été présenté le 25 juillet dernier par Christian Mourougane, directeur général adjoint de l’Anah, Laurent Girometti, sous-directeur de la politique du logement à la direction du logement et de l’habitat de la mairie de Paris et Anne de Bayser, directrice générale de la Siemp.

Depuis la loi de Mobilisation pour Le Logement et la Lutte contre l’Exclusion (MLLE) de 2009, l’Anah propose aux collectivités des moyens leur permettant d’intervenir directement dans la démolition et/ou réhabilitation de l’habitat privé ancien, insalubre et fortement dégradé.

Depuis lors, l’Anah qui consacre chaque année plus de 12 Millions d’€ pour la résorption de l’habitat insalubre, a mis en place plusieurs modes opératoires parmi lesquels figure la « résorption de l’habitat insalubre » (RHI).

Opération sous maîtrise d’ouvrage publique, destinée à traiter les immeubles dangereux, définitivement interdits à l’habitation, la RHI donne aux collectivités locales la possibilité de financer en partie le rachat des immeubles dégradés pour les démolir, les reconstruire ou les restructurer, en vue de proposer des logements accessibles et de bonne qualité.

S’inscrivant dans une convention-cadre signée en 2002 par l’Etat, la Région et la Ville de Paris, visant à réhabiliter le logement de tout le quart Nord Est de la Capitale, le 5 passage de Flandre, est une opération emblématique de RHI. Elle illustre la manière dont ce mode opératoire conduit à réhabiliter des immeubles dégradés et à créer de nouvelles conditions de vie qualitatives pour les occupants.