Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Presse

DOM : des moyens et des outils renforcés

- Communiqué de presse

Dans le cadre du renforcement de l’action de l’Agence en faveur des départements ultramarins, Sylviane Bourguet, adjointe au Directeur général adjoint en charge des politiques d’intervention, et Aziza Ezzedgui, Chargée de mission territoriale, effectueront un déplacement en Guyane début juillet.

Elles participeront à la formation "lutte contre l'habitat indigne", organisée du 1er au 5 juillet à Cayenne, en partenariat avec la DéGéOm et la Dihal, suite à la mise en place de la loi Letchimy.  Les représentantes de l’Agence présenteront également la circulaire DOM de l’Anah pour l’année 2013, ainsi que l'appel à projet proposé aux services de l'Etat en Outre-Mer. Elles iront aussi à la rencontre des collectivités porteuses de projets (Kourou, Cayenne, Remire, Saint Laurent du Maroni).

En 2013, l’Agence réaffirme son engagement et son action à destination des départements d’Outre-mer par les outils et les moyens financiers qu’elle met à leur disposition. La dotation globale pour ces territoires a en effet été multipliée par 3, passant de 3 M€ en 2012 à 9,5 M€ pour cette année. L’Anah s’engage à travers ses aides, et par l’intermédiaire de ses délégations, à sensibiliser les élus à la connaissance des outils existants en matière de traitement de l’habitat indigne et à aider à la mise en place de l’ingénierie nécessaire à ces opérations. Au-delà de son régime d’aide actuel, l’Anah lance cette année un appel à projets pour faire émerger des projets innovants en Outre-mer en matière de lutte contre l’habitat indigne et dégradé.

L’État souhaite notamment initier sur ces territoires des Plans communaux ou intercommunaux de lutte contre l’habitat indigne (PCLHI ou PILHI). Aussi, l’Anah s’engage à travers ses aides, et par l’intermédiaire de ses délégations, à sensibiliser les élus à la connaissance des outils existants en matière de traitement de l’habitat indigne et à aider à la mise en place de l’ingénierie nécessaire en amont pour faciliter ces opérations.

Au-delà de son régime d’aide actuel, l’Anah lance cette année un appel à projets pour faire émerger des projets innovants en Outre-mer en matière de lutte contre l’habitat indigne et dégradé. Ils feront l’objet d’une appréciation et d’une validation en Conseil d’administration de l’Anah après proposition et avis du délégué de l’Agence sur le territoire concerné.