Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Presse

Anah-Anru : une collaboration réaffirmée lors des journées d’échanges de l’Anru

Le 18 juin dernier, à l’occasion des Journées nationales d’échanges des acteurs de la rénovation urbaine, Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah, et Pierre Sallenave, son homologue à l’Anru, ont fait le point sur l’avancée de leurs réflexions sur l’articulation des interventions des deux agences. Les réformes portées par les lois ALUR et de programmation pour la ville et la cohésion urbaine modifient en effet les modalités d’actions de l’Anah et de l’Anru et impliquent une redéfinition de leur collaboration.

Il est envisagé que l’Anah accompagne les quartiers anciens inscrits dans la géographie prioritaire de la politique de la ville, tout en poursuivant son action de droit commun sur l’ensemble du territoire. L’Anru serait quant à elle sollicitée dans les cas de dysfonctionnement urbain importants, nécessitant des actions de recyclage foncier ou des interventions en matière d’aménagement. L’Anah a par ailleurs vocation à accompagner les copropriétés dégradées considérées comme redressables et qui seront maintenues dans le parc privé, tandis que l’Anru interviendrait lorsque la copropriété est démolie, recyclée ou transformée.

Une convention d’engagement entre les deux agences est en cours de préparation. Elle devrait être conclue à l’automne prochain dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Son objectif est de rendre plus lisibles, pour les porteurs de projets locaux, les outils et les financements mis à disposition par l’Anah et l’Anru.