Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Décideurs publics, construire votre politique de l'habitat privé

Lutter contre l'habitat indigne : Financer la phase opérationnelle

Photo 123RF

L’Anah participe de deux manières au financement de l'opération dont vous êtes le maître d'ouvrage. Elle verse directement des aides aux travaux aux propriétaires. Et elle participe au financement du suivi et de l’animation de l'opération.

Une aide aux travaux pour les propriétaires

Cette aide est soumise à conditions de ressources pour les propriétaires occupants. Pour les propriétaires bailleurs, elle est conditionnée à la signature d’une convention locative avec l’Anah. Cette convention oblige le propriétaire à proposer son bien à un loyer abordable à des personnes aux ressources modestes.  
Si vous le jugez nécessaire, votre collectivité peut compléter ces aides.

Le suivi-animation

Les prestations financées par l'Anah en phase opérationnelle sont destinées à la mise en œuvre des opérations programmées sur le terrain. Ces prestations sont réalisées pour votre compte, en tant que collectivité maître d'ouvrage, par un opérateur externe. Ses missions sont les suivantes :

  • assistance administrative, financière et technique au maître d'ouvrage pour toute action que vous envisagez dans le cadre du programme ;
  • sensibilisation, information du public, assistance pour le montage d'opérations complexes que vous souhaitez monter en tant que maître d'ouvrage ;
  • accompagnement social, technique, financier des propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux. Ainsi, les propriétaires bénéficient d'un accompagnement gratuit co-financé par l'Anah et votre collectivité territoriale.

L'aide au suivi-animation

  • 35 % des dépenses HT dans la limite annuelle de 87 500 € d'aide de l'Anah.

Cas particulier de l'Opah de rénovation urbaine (Opah–RU)

  • 50 % des dépenses HT dans la limite annuelle de 125 000 € d'aide de l'Anah.  

Part variable de l'aide au suivi-animation

  • 327 € par logement. Cette prime est versée en fonction du nombre de logements de propriétaires occupants et bailleurs engagés dans des travaux.

Le cas particulier de la prime MOUS* à l'accompagnement sanitaire et social renforcé

Cette aide contribue au financement d’un accompagnement personnalisé sur plusieurs années de locataires en situation d’habitat indigne. Elle n’est pas liée à la réalisation de travaux. Son montant est de 1 413 € par ménage.

*MOUS (maîtrise d'œuvre urbaine et sociale)

Vidéo

L'intervention de l'Anah à Saint-Etienne

Attention : vous ne pouvez pas visualiser cette vidéo car vous n'avez pas accepté les cookies du site (voir bandeau en haut de page).

Vidéo

Habitat indigne : le dispositif Thirori à Saint-Florentin (Urbanis)

Attention : vous ne pouvez pas visualiser cette vidéo car vous n'avez pas accepté les cookies du site (voir bandeau en haut de page).

ALERTE OPÉRATIONS

Vous souhaitez être alerté dès la sortie d'un programme sur votre département : *
* Champ obligatoire

Dossier

Dans le bidonville de Tamaris à Alès

Gard : mobilisation des acteurs locaux contre l’habitat indigne

Une opération de Résorption de l’habitat indigne irrémédiable ou dangereux va permettre le relogement de sept familles du bidonville de Tamaris à Alès.