Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Une nouvelle aide pour le pilotage des Opah

Photo G. Lefrancq

Dès janvier 2018, les collectivités porteuses d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat pourront recruter un chef de projet chargé de piloter la conception et la mise en œuvre des opérations. Une aide destinée en priorité aux villes moyennes. Explications avec Christian Mourougane, directeur général adjoint de l’Anah.

 

Pourquoi l’Anah lance-t-elle cette nouvelle aide au pilotage de projet ?
Nous avons fait en 2016, une évaluation des Opah1. Nous avions constaté que les collectivités qui avaient structuré leur gouvernance avaient des résultats significatifs assez rapidement tandis que pour les autres, les projets avaient du mal à se concrétiser. Nous sommes conscients que les Opah traitant du renouvellement urbain ou des copropriétés en difficulté sont complexes et nécessitent des compétences en matière d’habitat, mais aussi des compétences techniques voire d’ingénierie financière. Pour que ces opérations soient plus efficaces, nous avons besoin de professionnels bien positionnés auprès des élus locaux, qui soient capables d’expliquer les projets et de coordonner l’ensemble des acteurs et des services mobilisés.

À qui sera destinée cette aide ?
Cette nouvelle aide concerne les Opah de renouvellement urbain (Opah-RU), les Opah copropriétés dégradées (Opah-CD), les plans de sauvegarde, les Orcod2 et les Orqad3. Nous allons donner la priorité aux collectivités qui n’ont pas les services ou l’organisation adaptés pour piloter ce type d’opération. C’est notamment le cas des villes moyennes. L’EPCI4 pourra recevoir jusqu’à 40 000 euros par an pour recruter ce chef de projet. 4 à 5 millions d’euros sont alloués par l’Anah pour cette aide. Cela permettra de financer 100 à 120 chefs de projet chaque année.

Quelles seront concrètement les missions de ce chef de projet ?
Il sera le porteur technique quotidien de l’Opah. Il interviendra en amont pour la conception du programme : études pré-opérationnelles, négociation de la convention et des partenariats avec les différents acteurs. Il suivra la mise en œuvre, en sollicitant les différents opérateurs, en les coordonnant et en veillant au respect des délais. Enfin, à la fin de l’opération, il veillera à l’achèvement des travaux, il fera un bilan et une évaluation et lancera si besoin, une deuxième phase.


1. Opération programmée d’amélioration de l’habitat.
2. Opération de requalification des copropriétés dégradées.
3. Opération de requalification des quartiers anciens dégradés.
4. Établissement public de coopération intercommunale.