Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Un partenariat pour accélérer la lutte contre la précarité énergétique

En novembre dernier, l’Anah et Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDB France) ont signé une convention de partenariat. L’objectif ? Promouvoir le programme Habiter Mieux. Le point avec Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l’Anah, et Patrice Richard, président de SGDB France.

 

Quels sont les objectifs de ce partenariat ?

Patrice Richard : Cette convention s’inscrit dans le prolongement de la charte d’engagement signée en juin 2018. Elle détaille les actions que nous allons mener pour aider les particuliers et les professionnels du bâtiment à comprendre et mobiliser le programme Habiter Mieux. Pour nous, l’enjeu est simple : il s’agit d’apporter aux ménages modestes, qui vivent dans des passoires thermiques, une solution concrète pour améliorer le confort de leur logement. Et, de cette façon, accélérer la lutte contre la précarité énergétique.

Valérie Mancret-Taylor : Grâce à ce partenariat, nous pourrons communiquer auprès des bénéficiaires potentiels de nos aides via un canal d'information supplémentaire. Nous présenterons aux équipes des enseignes SGDB France l’ensemble des dispositifs Habiter Mieux et leurs spécificités. Ils transmettront ensuite l’information aux artisans qui fréquentent leurs magasins. Ces derniers seront alors en mesure d’aiguiller leurs clients vers les aides de l’Anah adaptées aux travaux de rénovation qu’ils souhaitent entreprendre. Il s’agit en quelque sorte de construire un cercle vertueux !

Quelles sont les mesures mises en œuvre ?

Valérie Mancret-Taylor : Afin que cette collaboration soit optimale, nous mettrons à la disposition des équipes de SGDB France les informations utiles pour bien comprendre notre offre Habiter Mieux, les conditions pour bénéficier de nos aides aux travaux, le processus de dépôt de dossier notamment via notre service en ligne monprojet.anah.gouv.fr.

Patrice Richard : De notre côté, nous expliquerons à nos clients professionnels quels sont les processus d’attribution des aides de l’Anah. Nous leur montrerons comment établir des devis conformes aux exigences de l’Agence. Des éléments de présentation d’Habiter Mieux seront intégrés dans nos outils d’aide à la vente pour la rénovation énergétique (CAP RENOV+, RENOPRIM+…) Par ailleurs, nous mènerons des actions de sensibilisation auprès des professionnels, sur l’intérêt d’obtenir la qualification RGE (Reconnu garant de l’environnement).
Côté particuliers, nos "Experts Efficacité énergétique" orienteront les clients concernés vers les solutions (techniques et financières) les plus adaptées à leurs situations. Ils les assisteront également dans l’utilisation du service en ligne monprojet.anah.gouv.fr
Enfin, nous communiquerons en interne auprès de nos collaborateurs. Car nombre d’entre eux sont certainement éligibles, sans le savoir, aux aides du programme Habiter Mieux.

Comment ces actions seront-elles déployées sur le territoire ?

Valérie Mancret-Taylor :
Dans un premier temps, nous avons mené une analyse de terrain pour détecter les zones où l’information ne circule pas de manière fluide. Nous avons croisé ces données avec l’implantation des enseignes SGDB France. Douze départements sont ressortis comme prioritaires : Calvados, Manche, Seine-Maritime, Eure, Orne, Rhône et les départements franciliens (hors Paris et les Hauts-de-Seine). C’est là que nous testerons nos actions. Fin 2019, un premier bilan d’étape nous permettra de réaliser des ajustements si nécessaire, avant un déploiement à l’échelle nationale.

Patrice Richard : Dans les points de vente (POINT P et CEDEO, Brossette et Clim+) des 12 départements prioritaires, nos collaborateurs ont été formés au traitement des aides et des dispositifs de l’Anah. À partir de là, il faut voir ce qui fonctionne ou pas, afin de déployer rapidement le bon process sur l’ensemble de nos 2000 points de vente.
Nous mobiliserons également Homly You, notre plateforme d’intermédiation entre professionnels et particuliers, qui traite 100 000 demandes par an. Tous les téléconseillers ont été formés pour accompagner les particuliers dans la démarche Habiter Mieux.