Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Rénovation énergétique : relever le défi de l’évaluation

Le 6 novembre 2015 ont eu lieu les 3es Ateliers de la rénovation énergétique du parc privé organisés par le Forum des Politiques de l’Habitat Privé. Trois mois après la promulgation de la loi TECV*, l’accent a été mis sur l’accompagnement, le financement et l’évaluation des programmes locaux de rénovation énergétique.

Comment évaluer la performance du bâtiment et le comportement de l’occupant ? Selon le sociologue Gaëtan Brisepierre, il ne suffit pas de distribuer aux habitants des guides d’usage. Pour qu’ils s’approprient leur logement rénové, ils doivent être mieux informés et accompagnés.

Il est nécessaire aussi de former les entreprises. Depuis le 1er janvier 2015, le label RGE (Reconnu garant de l’environnement) permet d'identifier les professionnels dont la compétence est reconnue en matière d'efficacité énergétique. Mais il manque parfois une évaluation en fin de travaux. La région Franche-Comté contrôle ainsi l’efficacité de la rénovation grâce une étude thermique règlementaire finale et un test d’étanchéité à l’air. L’objectif n’est pas de sanctionner mais plutôt d’accompagner la montée en compétence des professionnels.

Autre méthode, la Fondation Abbé Pierre a évalué la performance d’une soixantaine de logements sur deux saisons de chauffe. Ici, l’évaluation se fait en termes d’économies sur le budget du ménage. Bien qu’efficace, cette investigation est difficilement reproductible car elle exige une participation assidue des occupants.

Même si ces dispositifs ont fait leurs preuves, la méthode d’évaluation idéale reste à concevoir. La mesure des objectifs de rénovation énergétique passe ainsi par la production d’un référentiel d’évaluation.

 

* La loi de Transition énergétique pour la croissance verte (TECV) a été promulguée le 17 août 2015.