Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Rénovation énergétique des copropriétés : témoignages de territoires

Photo Stephan Norsic

Délégations de l’Anah, décideurs territoriaux et professionnels de l’immobilier se sont retrouvés à l’initiative de l’Anah le 11 juillet à Paris. Le programme : une journée d’échanges sur la rénovation énergétique des copropriétés fragiles.

"La rénovation énergétique des copropriétés fragiles est une ambition pour laquelle les territoires et les professionnels s’engagent" introduit Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah. Le fil rouge de cette journée : expériences et témoignages d’acteurs sur les enjeux majeurs que sont le repérage et l’accompagnement des copropriétés fragiles pour entreprendre cette rénovation énergétique. Dans cette perspective, les intervenants ont témoigné de leurs actions et appropriation des outils et des offres de l’Anah.

Savoir repérer

La présentation du registre des copropriétés a introduit la table-ronde de la matinée, consacrée aux différents outils disponibles pour repérer les immeubles en fragilité. Ce service est conçu pour être un outil d’aide à la connaissance de l’état d’un parc local de copropriétés ouvert à chaque EPCI. Chloé Crouzet, responsable amélioration du parc bâti à la métropole de Grenoble a quant à elle témoigné de l’utilité du dispositif de Veille et observation des copropriétés (Voc) qui a permis de créer un "observatoire métropolitain des copropriétés" permanent. Sonia de la Provôté, première adjointe à l’urbanisme de la ville de Caen a exposé les enjeux du Programme opérationnel de prévention et d’accompagnement des copropriétés fragiles (Popac) conduit sur l’îlot Saint-Jean, quartier de la reconstruction. "Un levier fort pour la reconstruction patrimoniale et garant d’une stratégie de renouvellement urbain", a-t-elle conclu.

Impliquer tous les acteurs

L’après-midi a été dédiée à l’offre Habiter Mieux - Copropriété. Le premier exemple a été exposé par Sébastien Martin, président du Grand Chalon. Les outils opérationnels (PIG et Popac) mis en œuvre sur son territoire, couplés avec la mise en place du guichet unique Habitat Conseil ont permis de sensibiliser à cette offre de grandes copropriétés fragiles. Frédéric Verdavaine de Nexity a témoigné de l’importance stratégique pour son groupe de s’engager dans la réalisation de travaux énergétiques dans des copropriétés. Des travaux rendus possibles grâce à l’offre de l’Anah et l’implication des conseils syndicaux. Alexandre Durand, directeur adjoint de Citémétrie, bureau d’études et opérateur, a détaillé les spécificités de l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) sur des projets de rénovation énergétique de copropriétés.
Tous ces témoignages de décideurs et d’acteurs ont montré la forte implication des collectivités pour résoudre ces situations difficiles. Plus largement, preuve est donnée qu’avec la mobilisation d’une équipe dédiée, le bon usage de l’offre Anah et la discussion entre collectivité, syndics, copropriétaires, banquiers, architectes…, rénover énergétiquement une copropriété fragile est possible.