Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Puy-de-Dôme : les artisans se mobilisent pour Habiter Mieux

Photo Olivier Panier des Touches

Dans le Puy-de-Dôme, l’Anah compte sur les artisans pour repérer, informer et orienter les ménages modestes éligibles au programme de rénovation énergétique Habiter Mieux.

 

Nathalie Olivier est impatiente. Dans quelques jours débuteront les travaux d’isolation thermique de la toiture de sa maison. Une rénovation nécessaire (30% de la chaleur intérieure s’échappe par un toit mal-isolé) mais longtemps repoussée, faute de budget.
"En septembre, j’ai contacté un artisan couvreur à la suite d’infiltrations dans les chambres de mes enfants, situées sous le toit. Il en a profité pour me présenter les aides financières du dispositif Habiter Mieux", raconte cette professeure de français d’un collège de Beaumont, près de Clermont-Ferrand. Nathalie Olivier décide aussi de remplacer son ancienne chaudière à gaz pour réduire sa facture énergétique. Les subventions de l’Anah et de Clermont-Auvergne-Métropole dans le cadre d’un Programme d’intérêt général (PIG) couvrent 60% des travaux d’un total de 18 500 €.

Les artisans, prescripteurs de l’offre Habiter Mieux

La démarche s’inspire d’une expérimentation menée par l’Anah fin 2016 dans quinze départements pilotes. Les artisans font remplir une fiche contact aux ménages intéressés, avant de la transmettre à l’Adil* du Puy-de-Dôme. "Les artisans maillent le territoire au contact des ménages modestes qui ont besoin de travaux de rénovation énergétique dans leurs logements anciens et mal isolés", analyse Jennifer Caine, cheffe de bureau Amélioration de l’habitat privé et lutte contre l’habitat indigne, à la DDT** du Puy-de-Dôme.

Un partenariat renforcé

Fort de ce constat, l’Anah renforce en 2018 son partenariat avec la Capeb*** au niveau national. "Dans le Puy-de-Dôme, nous mobilisons les artisans pour booster Habiter Mieux. La fiche contact est un outil efficace d’orientation des ménages", illustre Jennifer Caine.
Sur le terrain, les artisans disposent d’un argument supplémentaire : la nouvelle déclinaison du programme Habiter Mieux, baptisée agilité. "Une offre qui répond à un vrai besoin des ménages modestes qui n’ont pas les moyens de lancer un bouquet de travaux énergétiques", conclut Jennifer Caine.

* Agence départementale d’information sur le logement
** Direction départementale des territoires
*** Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment