Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Plan copropriétés : apporter des compétences aux territoires

Le 13 octobre 2015, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, a annoncé le lancement d’un plan de mobilisation pour les copropriétés fragiles ou en difficulté. À cette occasion, Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah, évoque les objectifs et les principales actions de ce plan piloté par l’Agence.

Quels sont les objectifs de ce plan ?

C’est un plan de mobilisation pour accompagner les collectivités qui souhaitent intervenir auprès des copropriétaires qui ont du mal à faire face à la gestion collective de leurs logements et à la réalisation des travaux nécessaires. L’objectif est d’apporter des solutions au plus près des territoires et de soutenir fortement toutes les démarches de prévention pour éviter que ne s’installent des situations durablement dégradées.

Quelles vont être les premières actions que vous aurez à mener ?

Rappelons tout d’abord que l’Anah propose déjà une palette d’outils aux collectivités. L’objectif du plan est de les renforcer en apportant des méthodes et des modes de faire pour mieux observer, repérer, prévenir, traiter et évaluer les copropriétés concernées. Les actions n°2 et n°3 de ce plan prévoient la généralisation des dispositifs de Veille et d’observation des copropriétés (Voc) et des Programmes opérationnels de prévention et d’accompagnement des copropriétés (Popac). Une délibération, fixant les modalités de cette généralisation, sera proposée au conseil d’administration de l’Agence, le 25 novembre. L’objectif pour l’année 2016 est la mise en place de 30 dispositifs de Voc et de 40 Popac.

Une évaluation a été menée sur les Voc et Popac. Quels sont ses résultats ?

Les résultats complets de cette évaluation seront présentés à nos administrateurs le 25 novembre. Je peux déjà vous dire que ces dispositifs ont fait la preuve de leur efficacité dans les collectivités expérimentatrices. L’observation est en effet un outil nécessaire au bon déroulement d’une démarche préventive. On constate également l’utilité du programme Popac, à la fois pour les territoires encore peu engagés dans une démarche de traitement des copropriétés et pour les collectivités déjà fortement impliquées dans ce domaine.