Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Niort renoue avec son centre-ville

Photo Alexandre Giraud

À Niort, les opérations programmées d’amélioration de l’habitat se succèdent depuis dix ans et portent leurs fruits : le centre-ville, autrefois en proie à la vacance, retrouve des couleurs et attire à nouveau investisseurs et locataires.

 

En plein cœur de Niort (79), la place de la Brèche n’a pas toujours été cet espace vert animé et bordé d’arbres. Au début des années 2000, l’endroit était occupé par un vaste parking de 1 200 places. Sa métamorphose est l’une des réussites majeures du plan de requalification du centre, lancé par la Ville il y a une dizaine d’années. "Nous constations un lent départ des habitants vers la périphérie et la dégradation de certains bâtiments. Le centre-ville n’était plus attractif. La Ville a donc décider de réaliser d’importantes transformations", explique Cécile Marquet, cheffe de projet Habitat à la Ville de Niort.

Des Opah-RU réussies

Rendu piéton jusqu’à la Sèvre niortaise, le centre est requalifié et rattaché à son fleuve, tandis qu’un parking souterrain est créé pour remplacer l’ancien parking de la Brèche transformé en jardin avec esplanade piétonne et cinéma multiplexe. En parallèle de ces travaux qui permettent de redynamiser le commerce, la Ville s’attaque aux problèmes de l’habitat privé, en employant simultanément tous les outils disponibles, notamment les Opah-RU* et les ORI** pour mobiliser les propriétaires. Une première Opah-RU menée de 2007 à 2012, permet de réhabiliter près de 180 logements (dont 160 logements locatifs). La seconde, qui s’achève cette année, devrait permettre à 340 nouveaux logements d’être rénovés, dont 100 logements locatifs. "C’est un excellent bilan, notamment en ce qui concerne le parc locatif", se réjouit Cécile Marquet. Pour l’agglomération, pas question de s’arrêter en si bon chemin : une troisième Opah-RU devrait débuter en 2018.

Le retour des locataires

Des chantiers qui redonnent vie au centre. "Grâce à ces efforts, le centre-ville retrouve son attractivité, les problèmes de vacance se réduisent. Il est plaisant, le soir, de voir de la lumière aux fenêtres !", note Éric Luzel. Ce propriétaire bailleur avait choisi de rénover entièrement son immeuble familial, dans le cadre de l’Opah-RU. La réussite de l’opération et le retour des locataires l’ont incité à racheter et à réhabiliter un second immeuble, qui fut la propriété du cinéaste Henri-Georges Clouzot. "Revenir dans le centre-ville me permet aujourd’hui d’être proche de tous les services", indique Olivier Morlière, un des nouveaux locataires. Éric Luzel confirme : "Les appartements trouvent rapidement preneur. Les locataires sont souvent de jeunes actifs sans voiture, qui cherchent des logements rénovés à proximité de tout". Un constat confirmé par les chiffres : depuis 2009, la population de Niort a recommencé à croître.


* Opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain.
** Opération de restauration immobilière.