Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

L’Eurométropole de Strasbourg mise sur l’intermédiation locative

G. Engel / Strasbourg métropole

Le dispositif "Louer Abordable" offre des avantages fiscaux aux propriétaires qui remettent sur le marché des logements vacants. Déjà très engagée dans la lutte contre la vacance, l’Eurométropole de Strasbourg (67) se félicite de ce nouveau dispositif.

Avec le dispositif "Louer Abordable", le ministère du Logement incite les propriétaires de logements vacants à s’engager dans la location solidaire. Le dispositif offre aux propriétaires un avantage fiscal allant de 15% à 70% s’ils louent à des ménages aux revenus modestes. La déduction peut même aller jusqu’à 85% s’ils ont recours à l’intermédiation locative ; ils confient alors leur bien à un tiers, en général une association, qui se chargera de la gestion locative.
"Un argument financier qui devrait faire la différence" assure Syamak Agha Babaei, vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg. Cette agglomération de 33 communes qui est très engagée dans la lutte contre la vacance promeut déjà les avantages de l’intermédiation locative auprès des propriétaires. "Nous avons lancé une enquête pour comprendre pourquoi les propriétaires laissaient leurs logements vacants, explique le vice-président. Plusieurs freins ressortent comme la crainte de la gestion locative, la peur des impayés ou la méconnaissance des aides pour faire des travaux."

Un plan d'accompagnement mis en oeuvre

Fort de ce constat, le vice-président a élaboré un plan d’accompagnement de ces propriétaires. Objectif : les orienter pour leurs demandes de travaux et les inciter au conventionnement en passant par un intermédiaire. L’Eurométropole a testé son plan sur deux communes et s’est fixée un objectif de 100 logements remis sur le marché. En neuf mois, elle en est déjà à 80, dont près de la moitié en intermédiation locative. Et ce chiffre devrait s’accélérer encore avec la mise en place du dispositif "Louer abordable". "L’intermédiation locative nous permet déjà de rassurer les propriétaires, puisqu’il les désengage de la gestion locative. Il est évident que l’avantage financier représente un argument supplémentaire."

Un réseau national des collectivités mobilisées contre le logement vacant

Lancé en novembre 2016 par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’habitat durable, le Réseau national des collectivités mobilisées contre le logement vacant (RNCLV) s’est réuni pour la première fois en janvier à Strasbourg. Objectif : permettre aux collectivités d’exposer leurs solutions contre la vacance et établir un guide des bonnes pratiques. "Nous sommes convaincus que le parc privé a aussi une vocation sociale qui doit être renforcée, déclare Syamak Agha Babaei, président du réseau. Le parc public ne pourra pas répondre à l’ensemble des demandes. Les collectivités doivent donc redoubler d’efforts."