Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

La Réole met le cap sur 2020

Photo Ville de La Réole

Pour revitaliser un centre ancien, il faut agir dans tous les domaines. Une conviction mise en application par La Réole, petite commune de Gironde, qui affiche ses ambitions pour 2020.

 

 

À une soixantaine de kilomètres de Bordeaux, La Réole s’étire le long de la Garonne, dominée par un ancien prieuré bénédictin. En 2010, à la suite d'une étude de revitalisation menée avec le soutien de l’État, de l’Anah, du Département et de la Région, la petite ville a engagé un projet de transformation ambitieux, intitulé "La Réole 2020". "Face à la dégradation du parc de logements privés et à la vacance des commerces, nous avons réalisé qu’il devenait urgent de revitaliser le centre-bourg", explique Cécile Gaydon, chargée de mission Renouvellement urbain à la mairie.

Agir sur tous les tableaux

L’objectif ? Faire revivre le centre ancien, mais aussi rendre les habitants fiers de leur commune. "Redynamiser le centre impliquait d’agir sur tous les tableaux : tous les facteurs entrent en jeu et sont interdépendants", précise Cécile Gaydon. Aménagement urbain, réorganisation de la circulation, soutien aux commerces, patrimoine : l’ensemble de ces domaines d’action est intégré à "La Réole 2020".

Depuis 2011, des opérations d’aménagement facilitent la circulation vers la gare, les quais et dans le centre-ville. En parallèle, la Ville monte un dossier avec la DRAC* pour obtenir fin 2013 le label "Ville d’art et d’histoire". Enfin, une Maison du commerce et de l’artisanat a ouvert ses portes, pour accompagner les commerçants et les porteurs de projets, en septembre dernier.

Une Opah-RU en cours

Parmi toutes ces initiatives, l’habitat privé n’est pas oublié. Confrontée à la vétusté de certains immeubles, la Ville crée un pôle communal de lutte contre le logement indigne et le mal-logement en 2012. Et engage des opérations de recyclage foncier, comme un projet d’habitat participatif – c’est-à-dire co-construit par les futurs occupants – à la place d’un ancien immeuble effondré. La Réole, en tant que lauréate de l’AMI centres-bourgs en 2014, bénéficie depuis 2016 d’une Opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain (Opah-RU).

"Une dizaine de dossiers de réhabilitation ont déjà été montés. Les financements de la Communauté de Communes, de la Ville, du Département, de la Région et de l’Anah sont sollicités", résume Cécile Gaydon, qui note un véritable regain d’intérêt des Réolais pour leur centre-bourg : "De plus en plus de personnes souhaitent investir ou s’installer dans le centre. C’est très encourageant pour la suite : nous avons encore de nombreux projets en tête."



* Direction régionale des affaires culturelles

L'ACTUALITÉ EN IMAGES

La Réole : les aspects de la revitalisation du centre-bourg