Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Jura : une copropriété bien décidée à Habiter Mieux

Photo Soliha Jura

La copropriété de 32 lots du Château d’eau, à Lons-le-Saunier, vient de bénéficier de l’aide collective Habiter Mieux Copropriété pour financer ses travaux de rénovation énergétique.

 

L’aide Habiter Mieux Copropriété fait encore des heureux. Construite en 1963, la copropriété du Château d’eau, à Lons-le-Saunier, a décidé de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique. Le syndic de l’immeuble, Nexity, avait fait réaliser en amont une étude thermique sur les bâtiments. Celle-ci avait révélé une grosse déperdition d’énergie. Mais faute de financement suffisant, les copropriétaires ne pouvaient pas se permettre de voter les travaux. "Nous sommes intervenus comme animateurs de l’Opah-RU* lancée par l’agglomération. Il fallait avant tout expliquer aux habitants à quelles aides ils pouvaient prétendre, puis les accompagner dans le montage des dossiers", raconte Bernard Cantenot, responsable du service Habitat chez Soliha Jura.

Prendre le temps d’informer

"Nous sommes allés sur le terrain pour rencontrer les habitants, et faire avec eux des simulations pour estimer le reste à charge. Toutes ces démarches ne leur ont rien coûté. Quand ils ont reçu des courriers de l’Anah qui confirmaient qu’ils pouvaient prétendre à des aides, les membres de la copropriété ont réalisé que c’était du concret", ajoute-t-il.

"Il fallait prendre le temps d’expliquer les aides aux habitants. C’est cela qui a permis de les décider, et déclenché le vote à l’unanimité des travaux d’isolation, d’étanchéité et de chaufferie pour une somme totale de 400 000 €", complète Frédéric Monnet, responsable du pôle Habitat au sein de la Direction départementale des territoires du Jura, délégation locale de l’Anah.

La subvention de l’Anah s’est élevée à 146 000 €, et l’Espace communautaire Lons agglomération (Ecla), délégataire des aides à la pierre, a ajouté 500€ pour sept des foyers les plus modestes. Les travaux de rénovation de la copropriété, qui devraient durer cinq à six mois, sont sur le point de démarrer.


* Opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain