Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Habiter Mieux : les artisans au cœur de la mobilisation

Photo Capeb DR

À l'automne 2016, l’Anah et la Capeb ont signé une charte d’expérimentation destinée à accélérer la mise en œuvre du programme Habiter Mieux. L’éclairage de Sabine Basili, vice-présidente de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment.

 

Quels sont les objectifs de la charte récemment cosignée par l’Anah et la Capeb ?
Cette charte donne un nouvel élan à la mise en œuvre de la convention de partenariat de 2011 qui fédère nos deux structures autour du programme Habiter Mieux. Concrètement, il s’agit d’un programme de mobilisation de nos deux réseaux pour "booster" le traitement des dossiers et atteindre l’objectif renforcé de 70 000 logements rénovés en 2016. Pour ce faire, nous ciblerons les actions sur six départements expérimentaux qui ont reçu des dotations supplémentaires et dans lesquels nos artisans sont très sollicités pour répondre à la demande de devis des particuliers. L’enjeu est de lever les freins que nous avons identifiés pour : réduire les délais de traitement, mettre en œuvre la simplification des procédures de l'Anah en ce qui concerne le choix des entreprises, élargir l’offre du programme aux publics modestes, verser les subventions aux opérateurs…

Quelles sont les motivations de ce nouvel engagement ?
Ce n’est pas pour rien si nous nous sommes associés à l’Anah pour le programme Habiter Mieux quasiment depuis le début ! Pour nous et pour nos artisans, c’est d’abord un engagement social au service de nos concitoyens qui sont en situation de précarité énergétique. Mais cette mobilisation répond aussi à des enjeux économiques car le marché de la rénovation énergétique est un moteur de croissance important pour nos entreprises encore fragilisées par la crise. Créé en 2009 par la Capeb, le réseau des éco-artisans incarne parfaitement cette double préoccupation. Actuellement il compte 14 000 artisans aux compétences reconnues qui vont de l’évaluation thermique jusqu’aux travaux de performance énergétique les plus pointus. Ils font aujourd’hui partie des "grands prescripteurs" d’Habiter Mieux. Et bien sûr, nous nous appuierons sur eux pour la mise en œuvre du plan d’actions prévu par la charte.

Et concrètement en quoi consiste ce dernier ?
Le cœur du dispositif repose sur un nouveau schéma organisationnel pour le traitement des ménages identifiés par les adhérents Capeb. Ce circuit prévoit notamment que les artisans deviennent les "référents" des dossiers des propriétaires pour lesquels ils transmettent le contact et que les opérateurs proposent le mandat de paiement des subventions. De son côté, l’Anah veillera à ce que la coordination du projet entre le propriétaire, l'entreprise référente et l'opérateur soit optimale et que les mesures de simplification de l’instruction des demandes soient appliquées. Par la suite, l’objectif est de déployer les méthodes expérimentées en cette fin d’année à l’échelle nationale, pour permettre à nos artisans de jouer un rôle de plus en plus moteur dans le programme Habiter Mieux et d’accélérer sa mise en œuvre.