Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Grand Est : L'Anah s'engage pour réhabiliter d'anciennes cités minières

Photo DR

L’Anah investit plus d’un million d’euros pour la réhabilitation de 46 logements dégradés à Villerupt, en Meurthe-et-Moselle. Pour cela, elle déploie, pour la deuxième fois seulement en France, un dispositif novateur.

 

À Villerupt (54), l’Anah participe activement à la renaissance du Pays Haut Val d’Alzette. Ce territoire frontalier du Luxembourg est porté par le dynamisme économique du Grand-Duché. Mais il garde cependant les stigmates d’une activité minière et sidérurgique aujourd’hui révolue. Résultat, à Villerupt, plusieurs anciennes cités minières sont fortement dégradées, voire insalubres. La réhabilitation de trois d’entre elles* est apparue comme prioritaire.

46 logements créés

Face à l’urgence, l’Anah déploie un dispositif coordonné d’intervention immobilière et foncière (DC2IF). Le principe est simple. L’Agence accorde une subvention de 1,2 million d’euros sur cinq ans à l’Etablissement public d’aménagement (EPA) Alzette Belval. Cette structure est en charge de l’essor économique et urbain de l’agglomération Pays Haut Val d’Alzette, labellisée Opération d’intérêt national (OIN). "Le DC2IF nous permet de jouer un rôle d’investisseur immobilier privé et d’acquérir 57 maisons dégradées. Après d’importants travaux de réhabilitation, ils seront « recyclés » en 46 logements. Ceux-ci seront loués à des loyers conventionnés ou vendus à des ménages modestes", décrypte Amandine Dehais, chef de projet, EPA Alzette Belval. Et d’ajouter : "Sans la manne financière supplémentaire apportée par l’Anah, ce vaste projet de réhabilitation n’aurait jamais vu le jour".

Un dispositif utilisé pour la deuxième fois en France

La convention officialisant le DC2IF sera signée à la rentrée prochaine. "C’est la deuxième fois seulement en France que ce dispositif est engagé, après la réhabilitation des quartiers anciens de Jacquard et Chappe-Ferdinand à Saint-Etienne (42). L’objectif est de créer un effet levier pour lutter contre l’habitat indigne et maintenir une occupation sociale sur le territoire", estime pour sa part Aziza Ezzedgui, chargée de mission territoriale à l’Anah. L’engagement de l’Anah à Villerupt s’inscrit dans le cadre d’une Opah-RU** sur la commune de Villerupt, qui porte sur un total de 156 maisons des cités réhabilitées en 124 logements. Soit un investissement total de l’Anah de 2,7 millions d’euros.


* Micheville, Saint-Ernest et Pouyer-Quertier.
** Opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain.