Accès rapide : contenu | navigation | recherche |

ANAH – Agence nationale de l’habitat

Une réponse territoriale aux enjeux de l'habitat privé
Accessibilité  
ImprimerEnvoyer

Engie et Anah : un coup de pouce agile pour changer sa chaudière

Photo iStock

Pour aider les ménages à changer leurs anciennes chaudières pour un équipement utilisant des énergies renouvelables, le gouvernement vient de lancer le dispositif "Coup de pouce chauffage" qui mobilise les énergéticiens. Partenaire historique de l’Anah et membre de la Team Pro Habiter Mieux, Engie Home Services a concocté une offre clé en main.

 

Aider les ménages français, propriétaires d’une maison individuelle, à remplacer leur ancienne chaudière1 par une installation plus moderne, à moindres frais. Telle est l’ambition du plan "Énergie pouvoir d’achat" lancé par ENGIE, le 22 janvier dernier. Plan qui s’inscrit dans le cadre du plan "Coup de pouce chauffage" lancé par le gouvernement.

"Trop de bénéficiaires potentiels des aides publiques en faveur de la rénovation énergétique ne les connaissent pas. Ils ne savent pas non plus comment les mobiliser, constate Yanick Bigaud, président d’ENGIE Home Services, filiale du groupe ENGIE et premier chauffagiste de France. Avec ce plan, nous souhaitons les informer sur les dispositifs existants et les accompagner dans les démarches pour en bénéficier."

Une offre de service et une avance sur le coût des travaux

Plusieurs offres composent ce plan, dont une à destination des ménages dits très modestes2. Elle leur permet d’obtenir une chaudière neuve, de qualité, pour 1 euro symbolique. Pour être en mesure de proposer ce prix, le chauffagiste remplit, pour son client, deux demandes d’aides :
- une auprès de l’État dans le cadre du plan "Coup de pouce chauffage",
- une auprès de l’Anah pour savoir s’il peut bénéficier de l’aide Habiter Mieux agilité.

"S’il est éligible à ces deux subventions, nous n’attendons pas qu’elles lui soient versées. Nous avançons les frais pour qu’il puisse entreprendre les travaux rapidement. Nous lui demandons simplement de payer le reste à charge, soit 1 euro. Ensuite, l’Anah et l’État nous reversent directement les aides", détaille Yanick Bigaud.

3 millions de foyers concernés

Forte d’un réseau de 200 agences réparties sur tout le territoire, d’un important plan média et d’une campagne de communication en direction des associations et collectivités locales, ENGIE Home Services est dans une logique "d’industrialisation" de l’information autour de son offre. Son objectif est simple : susciter l’intérêt de 3 millions de foyers. Tous ne rempliront pas les critères pour obtenir des aides de l’Anah, mais tous pourront bénéficier d’un "coup de pouce" de l’État.

"Il s’agit de répondre à un double besoin : aider les Français à mieux se chauffer tout en réduisant leur facture énergétique, d’une part ; et, d’autre part, diminuer les émissions de gaz à effet de serre, puisque nous proposons des systèmes de chauffage plus respectueux de l’environnement", analyse le président d’ENGIE Home Services.
Membre de la Team Pro Habiter Mieux et partenaire historique de l’Anah, ENGIE confirme ainsi son engagement en faveur de la lutte contre la précarité énergétique. Le groupe ne compte d’ailleurs pas en rester là. Après les chaudières, d’autres offres sont en cours d’élaboration, dont une pour favoriser le remplacement des pompes à chaleur.

En savoir plus sur le site d'Engie Home Services


1. Chaudière dite basse température, de plus de 15 ans.
2. Retrouvez les plafonds de revenus sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire