Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Copropriété Le Mermoz : la sauvegarde est une réussite

Photo DR

Au nord de Pierrefitte-sur-Seine (93), la copropriété Le Mermoz fait l’objet d’un programme de réhabilitation, qui a recouru à tous les outils disponibles depuis le milieu des années 2000.

 

Bâtie durant les années 80, la résidence Le Mermoz a rapidement souffert de l’enclavement du quartier Les Poètes où elle est localisée, ainsi que de nombreux dysfonctionnement liés à sa conception. "Il s’agit d’une copropriété construite dans le cadre des PAP, prêts aidés pour l’accession à la propriété", explique Francis Cura, gérant de l’opérateur Ozone. "Ce dispositif social prévoyait un plafond de dépenses de construction, impliquant des arbitrages. À Mermoz, le raisonnement s’est fait au détriment du long-terme".
Les matériaux choisis sont fragiles, entraînant des coûts d’entretien et de rénovation très élevés. Trop pour les copropriétaires, qui sont principalement des accédants très modestes. Après de nombreuses années sans travaux, les dégradations se multiplient. Cumulées avec l’isolement d’un quartier replié sur lui-même, ces difficultés empêchent toute mixité sociale et compromettent l’équilibre financier de la copropriété.

Plan de sauvegarde, Opah et Popac

Pour remédier à la situation, plusieurs outils sont activés : à partir de 2007, l’ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine) permet des travaux de décloisonnement du quartier, notamment par le percement de voies pénétrantes – dont une nécessite la destruction d’un des halls de la résidence Le Mermoz. Ce Projet de Rénovation urbaine (PRU1) réorganise l’espace du quartier Les Poètes. En parallèle, un plan de sauvegarde est lancé, prolongé en 2012 par une Opah-CD 1. "Lorsque nous avons rejoint le projet en 2006, nous avons vu qu’il faudrait plus que les cinq ans prévus dans le plan de sauvegarde pour redresser la copropriété", se souvient Francis Cura. Assainissement de la gestion financière de Mermoz, mise en place d’un programme de travaux : lors des différentes étapes, l’opérateur entretient un dialogue constant avec les copropriétaires, et favorise l’implication du conseil syndical.

Les travaux finalement votés portent en priorité sur la sécurité, l’individualisation du comptage de l’eau, puis sur le ravalement des façades, la toiture, l’isolation thermique. Prolongée par un Popac ² portant sur le chauffage et la poursuite de l’accompagnement financier, la sauvegarde de Mermoz a déjà tout d’une réussite, se réjouit Francis Cura : "Le quartier s’arrange et, grâce aux travaux, la copropriété est magnifique. Il faut être vigilant car elle est encore vulnérable, mais c’est très bien engagé."


1. Opération programmée d’amélioration de l’habitat "copropriétés dégradées".
2. Programme opérationnel préventif d’accompagnement en copropriété.