Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Conventionner son logement : suivez le guide

Photo Istock

L’Anah a conçu un nouveau guide pour tout savoir sur le conventionnement de son bien immobilier. Une solution efficace pour les propriétaires bailleurs qui souhaitent pérenniser le rendement foncier de leur patrimoine, tout en donnant un sens social à la location.

Découvrez le guide "Le conventionnement : une solution pour une location avantageuse et sécurisée". Le principe de ce dispositif ? Les propriétaires bailleurs mettent en location leur bien habitable "tout de suite" et pratiquent un loyer maîtrisé inférieur au marché pour des ménages aux petits revenus. En contrepartie, ils bénéficient d’une déduction fiscale avantageuse sur leurs revenus locatifs : de 15% à 70%*. Encore plus avantageux, les propriétaires peuvent opter pour l’intermédiation locative, avec une déduction fiscale de 85%. Ils confient alors la gestion de leur bien à des agences immobilières à vocation sociale ou des associations agréées.

Prime et déduction fiscale  

En Vendée, Madame Gauvrit a opté pour ce mode de location. "La structure s’occupe de tout : recherche et sélection des locataires, état des lieux, gestion des quittances, etc. Elle règle les éventuels litiges avec le locataire. Le coût est moins élevé qu’un agent immobilier traditionnel", détaille cette propriétaire qui loue son appartement à une famille en difficulté pour les six prochaines années. Autre atout, l’intermédiation locative "booste" la déduction fiscale à 85% et s’accompagne d’une prime de 1 000 €**.
Le conventionnement est aussi compatible avec des aides aux travaux de l’Anah. Dans les deux cas, il offre donc de nombreux avantages pour le bailleur. Mais aussi pour les ménages, qui rencontrent des difficultés pour se loger dans le parc locatif privé. Autant de bonnes raisons de découvrir ce tout nouveau guide.

 

* En fonction de la situation géographique et du montant du loyer (social, très social).
** Jusqu’au 31 décembre 2017.