Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

CHRS : le nouveau visage de la Cité Saint-Martin

Photo DR

Des appartements familiaux, une cuisine pédagogique, une buanderie, de nouveaux espaces collectifs… Entièrement réhabilité, le centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de la Cité Saint-Martin (Paris) offre plus de confort pour permettre aux résidents de se reconstruire. Visite guidée

 

 

Cap sur le cœur historique de Paris, dans un îlot situé à cheval sur les rues de l’Arsenal et Mornay (4e arrondissement). C’est ici que la Cité Saint-Martin a ouvert ses portes en 1981 pour accueillir des personnes en difficulté. Trente-cinq ans plus tard, l’association des Cités du Secours Catholique qui gère le centre a décidé de réhabiliter en profondeur le bâtiment donnant sur la rue de l’Arsenal. "Cet immeuble comptait jusqu’alors 94 places d’hébergement dans des chambres de 2 à 4 lits avec sanitaires collectifs, pour tous publics hommes et femmes, précise Luc Monti directeur de la Cité Saint Martin. Avec les travaux, nous avons pu créer 31 appartements familiaux de 1 à 5 places dotés de leurs sanitaires privatifs, dont trois appartements accessibles aux personnes à mobilité réduite".  

1,85 million de subventions
Si la capacité d’accueil totale du CHRS a diminué (passant de 164 à 156 places), le confort des résidents a lui changé du tout au tout avec ces appartements tout équipés et surtout respectueux de l’intimité des ménages. Dans le même temps, les espaces collectifs (salle de réunion, salle de restauration) ont également été rénovés avec l’installation d’une buanderie et la création d’une cuisine pédagogique. Financés par l’Anah à hauteur de 961 500 € ainsi que par le Conseil Régional et la ville de Paris pour un total de 884 900 €, les travaux auront finalement nécessité un budget de plus de 2,7 millions d'euros et 45 mois de travaux, contre 18 planifiés initialement.

Confort et nouveaux repères
"Le chantier a été plus compliqué que prévu, notamment en raison des contraintes réglementaires, de l’état de dégradation de ce bâtiment datant de la fin du XIXe siècle sans parler de la découverte fortuite d’amiante au détour d’un sondage", souligne Jean-Pierre Cukier, responsable services généraux de la Cité Saint-Martin qui a vécu la réhabilitation. Mais aujourd’hui les résidents et les 35 salariés du CHRS, inauguré en septembre 2016 par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, sont unanimes au sujet de leur nouveau cadre quotidien. "Pour les familles, vivre dans un «vrai» appartement ça change tout, ajoute Luc Monti. Désormais nous pouvons travailler avec eux sur l’appropriation du logement et les aider disposer de repères pour mieux construire leur vie d’après."