Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Charte Écoquartier : vers un aménagement durable des territoires

À l’occasion de la journée du réseau territorial du 6 février dernier, l’Anah a signé la Charte des partenaires des Écoquartiers en faveur des villes et territoires durables. L’enjeu ? Favoriser la transformation et la réhabilitation de quartiers anciens en écoquartiers.

Lancée en 2009 par le ministère de la Cohésion des Territoires, la démarche Écoquartier promeut des projets d’aménagement urbain durables via l’attribution d’un label. Pour y prétendre, les projets doivent respecter le référentiel Écoquartier, composé de vingt engagements. En dix ans, de nombreuses institutions, telles que l’ANRU1, le CGET2 ou encore l’Ademe3 se sont associés à la démarche en devenant partenaires Écoquartier. Le 6 février dernier, l’Anah les a rejoints en signant la charte à son tour.

Un partenariat gagnant-gagnant

Déjà très investie dans les programmes nationaux Action Cœur de ville et de revitalisation des centres-bourgs, l’Anah franchit un pas supplémentaire dans sa collaboration avec l’État. "Nous voulons rendre encore plus visible le fait que l’Anah ait toujours été un partenaire important de l’aménagement durable des territoires, en général, des projets d’Écoquartiers en ville et en centre-ancien, en particulier", a souligné François Adam, directeur de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages.

Grâce à ce partenariat, la démarche Écoquartier bénéficiera de l’expertise et du réseau de l’Agence pour sensibiliser davantage d’acteurs aux enjeux du développement durable. L’Anah doit également aider à intensifier la transformation de centres historiques en cœurs de ville durables, à l’image des actions menées à Forcalquier (PACA) et Montlouis-sur-Loire (Centre-Val de Loire). L'Anah, de son côté, s’appuiera sur la démarche Écoquartier pour inscrire ses opérations d’amélioration de l’habitat dans un cadre plus vaste de transformation urbaine durable et de qualité. Mais aussi pour valoriser la qualité des actions qu’elle a déjà menées dans les quartiers anciens.

L’Anah en action…

La charte à peine signée, l’Anah est déjà mobilisée. Elle pilote actuellement une étude sur le croisement des projets d’Opah-RU4 avec le référentiel Écoquartier. L’objectif ? Élaborer, d’ici à la fin de l’année, un référentiel spécifique aux centres-villes et centres-bourgs.

"Par ailleurs, nous développerons ensemble des plans de formation à destination de nos réseaux respectifs afin d’aider les collectivités à s’approprier la démarche", a annoncé Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l'Anah. Autant de projets qui s’inscrivent dans le programme d’actions élaboré par l’Anah et la commission nationale Écoquartier. Un document essentiel qui guidera l’action de l’Agence en faveur de l’aménagement durable des territoires.

En savoir plus sur la nouvelle plateforme dédiée

1. Agence nationale de rénovation urbaine
2. Commissariat général à l’Égalité des territoires
3. Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie
4. Opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain