Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Centres-bourgs : à Périers, la parole des habitants compte

Photo Communauté de communes de Sèves-Taute

Impliquer les habitants dans la revitalisation du centre-bourg : telle est la démarche inédite initiée par Périers, une petite commune de la Manche de moins de 3000 habitants, lauréate de l’appel à manifestation d’intérêt centres-bourgs.

À Périers, dans la Manche, les habitants sont appelés à imaginer eux-mêmes leur commune de demain. Une méthode inédite que décrit Delphine Fournier, cheffe de projet centre-bourg : "Le participatif, c'est la clé de lecture de notre projet de revitalisation. Quatre études sont en cours. Toutes, à un degré ou l'autre, font appel à la participation des habitants". Par exemple, deux sociologues ont été chargés de dresser le portrait de Périers, en réalisant notamment des entretiens. Dans l'étude d'aménagement urbain, la proposition de transformer un ancien pressing en lieu dédié au projet a été retenue. Son nom : la Laverie à Idées. Sa vocation : la concertation, voulue et suivie de très près par les élus de la communauté de communes de Sèves-Taute à laquelle appartient Périers.

Itinéraire dans la ville

En mars 2016, l'ouverture de la Laverie a donné lieu à une forme très originale d'expression publique. "Rendez-vous a été donné aux habitants un dimanche matin. Armés d'un appareil photo jetable, 24 d'entre eux ont suivi un itinéraire dans la ville avec pour mission de photographier tout ce qui leur plaisait ou leur déplaisait", raconte Delphine Fournier. Le vendredi suivant, les habitants ont affiché leurs photos afin de les commenter : "Cela a ouvert le dialogue. Par exemple, le parc a été critiqué, jugé peu agréable. En revanche, l'architecture sobre du centre-ville, entièrement reconstruit après-guerre a fait l'unanimité".
 
Changer l’image de la ville

Un projet parallèle "Habiter Périers" a été confié à un collectif de photographes afin de capter les habitants dans leur vie quotidienne. Du 25 juin au 11 septembre, les photos ont été exposées sur la place centrale. "Cette opération a fait parler du bourg et permis aux habitants de réfléchir sur eux-mêmes", poursuit Delphine Fournier. Nous avons aussi réussi à toucher les jeunes actifs de moins de 25 ans, qui se sont révélés attachés à leur ville et soucieux de faire évoluer son image un peu vieillotte ". L'opération Centre-Bourg connaît actuellement une accélération de son calendrier. Alors que les premières études ont été lancées en janvier 2016, l'étude d'attractivité menée par des sociologues est d’ores et déjà bouclée et les études urbaines et sur l'habitat sont sur le point de l'être. De quoi faciliter la mise en œuvre de l’Opah*, prévue en 2017.

* Opération programmée d'amélioration de l'habitat