Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Un budget 2017 en hausse pour servir des objectifs ambitieux

Photo Cyril Chigot

Le Conseil d’administration du 30 novembre a adopté le budget d’intervention de l’Anah pour 2017. Son montant s’élève à 823,1 millions d’euros. Ce budget en hausse (+ 17%) par rapport à 2016 est en phase avec les objectifs fixés à l’Agence pour 2017 : 127 000 logements réhabilités avec 100 000 rénovations énergétiques, dont 30 000 dans des copropriétés détectées comme fragiles.

Ce budget va permettre de soutenir la dynamique du programme Habiter Mieux, et particulièrement son déploiement en 2017 dans les copropriétés fragiles. C’est un budget qui continuera d’accompagner les collectivités locales engagées dans des projets de requalification de l’habitat privé dégradé dans les quartiers anciens qu’ils soient en milieu rural ou urbain.

Le principal financement de l’Anah sera assuré par la vente aux enchères des quotas carbone estimée à 322,9 millions d’euros. L’engagement d’Action Logement est de 50 millions d'euros pour l’année 2017. Il aura été de 200 millions d’euros pour 2016-2017. Ces ressources seront complétées par une nouvelle recette d’un montant de 70 millions d’euros au titre du programme Habiter Mieux. Elle provient de l’enveloppe spéciale transition énergétique, créée par la loi éponyme. Enfin la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) est également aux côtés de l’Anah pour contribuer au plan national d’adaptation des logements à la perte d’autonomie. Sa contribution pour les années 2016 et 2017 sera de 40 millions d'euros. Les autres recettes proviendront du produit de la taxe sur les logements vacants (21 millions d’euros) et de la vente des CEE "précarité énergétique" (65 millions d’euros). Enfin, le Fonds d’aide à la rénovation thermique (Fart) a été reconduit à hauteur de 185 millions d’euros pour le paiement des primes Habiter Mieux.