Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Annonce du plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles

- Communiqué de presse

Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, a présenté le plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté (2015-2018), en ouverture des Ateliers de l'Anah, le 13 octobre, à Paris. Objectif : mettre en place de nouvelles actions pour prévenir et traiter les copropriété fragiles, en complément des outils existants.

Avec plus de 100 000 copropriétés considérées comme fragiles en 2011, soit plus de 1 million de logements, sur les 616 000 recensées en France, le phénomène des copropriétés dégradées, apparu au début des années 80, ne peut plus être ignoré.

Les collectivités territoriales sont de plus en plus conscientes qu’une partie du parc privé en copropriété de leurs territoires se dégrade ou risque de se dégrader. Beaucoup s’investissent aujourd’hui pour intervenir, mais sont confrontées à plusieurs difficultés : bien repérer les fragilités au-delà de l’état du bâti, construire un partenariat efficace avec des acteurs privés, cofinancer des travaux, ou encore inscrire ces problématiques dans des projets plus larges d’aménagement urbain.

Face à l’ampleur de l’enjeu, le Gouvernement met en place, avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah), un Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté.

Ce Plan prévoit 12 nouvelles actions autour de 3 objectifs :

  1. Mieux connaître le parc de copropriétés pour prévenir sa dégradation.
  2. Traiter 15 000 logements en 2016 et en 2017, pour un montant d’aides de 60 millions d’euros par an.
  3. Accompagner les collectivités locales.