Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

Alpes de Haute-Provence : un infobus à la rencontre des propriétaires

Photo DR

Adaptation au vieillissement, rénovation énergétique : comment sensibiliser les propriétaires dans les zones isolées ? L’association Logiah 04 a choisi d’aller à leur rencontre grâce à un infobus.

 

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, l’association Logiah 04 conduit des missions à caractère social d’accompagnement vers le logement pour les publics les plus défavorisés. Elle agit également dans les domaines de l’adaptation du logement au vieillissement et de l’amélioration de la performance énergétique, malgré des difficultés liées à la démographie du territoire : "Il s’agit d’un département marqué par une faible densité de population, un habitat dispersé et un revenu moyen plutôt faible", analyse Franck Berthod, directeur de l’association. Pour y remédier, Logiah 04 a imaginé un dispositif mobile de repérage et de sensibilisation des ménages : l’Infobus.

Cibler les zones isolées

"Nous avions constaté une baisse de notre activité au cours des dernières années", se souvient Franck Berthod : "En réponse, nous avons décidé de nous engager dans une démarche plus proactive afin de mobiliser les ménages". Une étude statistique est menée dans un premier temps, pour dresser un état des lieux de l’habitat sur le territoire. Elle révèle l’importance d’actions de sensibilisation et de repérage dans les zones isolées. Lancé en août 2017 avec l’aide du Département, de l’Anah, de la Fondation de France, de la Fondation Abbé Pierre et de la Fondation Vinci, l’Infobus sillonne les zones rurales pour aller à la rencontre des propriétaires. À l’intérieur, des salariés de Logiah 04 présentent aux personnes qui viennent se renseigner, les dispositifs existants pour adapter le logement au vieillissement, ou pour le rénover énergétiquement.

Des actions de repérage

"Pour toucher le plus grand nombre de personnes, nous essayons de nous intégrer autant que possible aux événements organisés dans les communes, par exemple les jours de marché", explique Franck Berthod. Outre les actions de sensibilisation, l’Infobus est également employé pour le repérage des ménages, grâce à un fichier de contacts de l’association. Une fois sur place, les bénévoles vont à la rencontre des personnes identifiées dans la commune. "C’est un dispositif intéressant, qui mérite quelques ajustements à l’issue de cette première année. Nous allons poursuivre l’action, en visant des communes plus grandes". Une initiative à suivre de près…