Accès rapide : contenu | navigation | recherche |
Agence nationale de l'habitat (ANAH)
ImprimerEnvoyer
Actualités

À Laval, la résidence Le parc se refait une jeunesse

Photo Soliha 53

À Laval, les travaux de rénovation des parties communes suivent leur cours dans la copropriété Le Parc. Un chantier rendu possible grâce à l’aide Habiter Mieux Copropriété, l’engagement des différents acteurs et un accompagnement volontariste de Laval Agglomération depuis près de dix ans.

Constituée d’un ensemble d'immeubles, la résidence Le Parc à Laval (Mayenne) n’est pas une copropriété dégradée. Elle a pourtant choisi d’engager des travaux de rénovation, qui bénéficient de l’aide Habiter Mieux Copropriété. "Même s’il ne s’agit pas d’une copropriété en difficulté, mieux vaut prévenir que guérir", souligne Corinne Gougeon, responsable de l’habitat privé à la direction départementale des territoires de Mayenne : "En complément des subventions à la rénovation et l’accompagnement proposé par Laval Agglomération depuis dix ans, la nouvelle aide Habiter Mieux Copropriété de l’Anah a été décisive : d’un montant total de 139 500 €, elle a permis à tout le monde, propriétaires occupants comme bailleurs, de bénéficier d’un même montant de subvention, et donc d’emporter l’adhésion."

Coopération du syndic et de l’opérateur

Il aura cependant fallu en amont l’engagement de Laval Agglomération et un travail coordonné de sensibilisation de la part du syndic et de l’opérateur Soliha. "Nous sommes missionnés et financés par Laval Agglomération depuis 2010 pour travailler sur le parc des copropriétés de Laval, avec une mission de mobilisation et d’information des copropriétaires", rappelle Élisabeth Tampier, chargée d’étude chez Soliha : "Nous avions notamment accompagné des audits énergétiques en 2013 : l’occasion d’introduire la question des travaux de rénovation auprès des résidents de la résidence le Parc". "Après cela, nous avons argumenté, et surtout présenté clairement aux copropriétaires toutes les aides dont ils pouvaient bénéficier", complète Frédérique Garcia, représentante du syndic Immo France en Mayenne : "Il a fallu un fort investissement de notre part, mais aussi l’assistance de Soliha qui n’a pas d’intérêt financier à réaliser les travaux, et qui est donc légitime du point de vue des copropriétaires."

Rénovation des parties communes

Les propriétaires de deux bâtiments s’engagent les premiers à faire des travaux – aujourd’hui terminés – de rénovation des parties communes : isolation des murs par l’extérieur, isolation des planchers hauts et bas, menuiseries. Une décision qui entraîne finalement celle de propriétaires de trois autres bâtiments représentant 93 logements, dont les travaux sont actuellement en cours. "Nous sommes dans un département où les salaires sont peu élevés, avec beaucoup de retraités qui ont de petites pensions : il est important d’agir en amont sur l’habitat pour maintenir la qualité de vie de ces personnes", conclut Corinne Gougeon.